30 juillet, 2008

Etre bien protéger ! Choix d’une mutuelle assurance complémentaire santé pour séjourner à l’étranger.

Séjours scolaires, linguistiques, associatifs…

Tout établissement scolaire organisant un voyage est tenu de souscrire une assurance complémentaire rapatriement pour le groupe d’enfants y participant. Les parents doivent quant à eux produire une attestation d’assurance couvrant la famille et/ou une assurance scolaire individuelle. Attention cependant aux limites de ces garanties qui ne couvrent généralement que le rapatriement et ne remplacent pas une mutuelle complémentaire santé. Pour les séjours linguistiques, attention à bien s’assurer du sérieux des organismes retenus !

Echanges universitaires, stages conventionnés d’écoles en Europe, la Carte européenne d’assurance maladie (fournie par la Cpam : Caisse Primaire d’Assurance Maladie) dispense d’adhérer au régime étudiant de sécurité sociale du pays d’études. Elle est valable 1 an. En cas de soins médicaux pendant le séjour, l’étudiant bénéficie d’une prise en charge sur place des dépenses de santé selon la législation sociale et les formalités en vigueur dans ce pays. Ce qui ne le dispense pas de s’équiper d’une assistance rapatriement dans tous les cas et souvent de recourir à une assurance ou mutuelle complémentaire privée, afin de pallier les “défauts de couverture”. Hors Europe, il est toujours recommandé de se couvrir pour le rapatriement et les frais de santé avec une assurance mutuelle complémentaire santé adapté.

Pour contacter un conseiller assurance mobilité composez le 01 75 43 83 66.

 

28 juillet, 2008

Ralentissement des remboursements de la sécurité sociale

Classé dans : Actualité Santé — blogassur @ 17:59

Ralentissement dans les remboursements SECU  Depuis l’instauration des franchises médicales en janvier 2008, les consommateurs dépensent de moins en moins pour leur santé et la progression des remboursements à atteint les 3,3 % au mois de mai dernier contre 3,8 % en avril. Malgré cela, les dépenses maladies sont toujours en hausse car les français restent très préoccupés par la santé. 

Information en direct avec nos conseillers mutuelle asurance santé tél: 01 75 43 83 66

Comparateur mutuelle gratuit cliquez ici

Démarches administratives de la grossesse.

Classé dans : Actualité Santé — blogassur @ 9:57

Les démarches administratives de la grossesse 

Les consultations prénatales 

 Une première consultation chez le gynécologue permet de confirmer le diagnostic de la grossesse et de prévoir la date de l’accouchement. Au cours de cette consultation, un examen gynécologique est effectué ainsi qu’un interrogatoire visant à rechercher les facteurs de risques personnels et familiaux de la future maman. Enfin, une prise de sang est faite afin de déterminer le groupe sanguin et de rechercher l’immunisation contre certaines maladies.  Le calcul de la date de l’accouchement s’effectue à partir du premier jour des dernières règles, on le compte en semaines d’aménorrhées (période pendant laquelle les règles sont absentes). Un enfant né entre la 38ème semaine d’aménorrhée et la 42ème est considéré comme né à terme. Un enfant né moins de 37 semaines d’aménorrhée révolue est prématuré.  Durant cette première consultation prénatale un document en trois volets intitulé        « Premier examen prénatal » est remis à la future maman qui doit adresser le feuillet rose à la caisse d’Assurance Maladie et les deux feuillets bleus à la caisse d’allocations familiales      avant la 14ème semaine de grossesse. Un guide de « surveillance médicale de la mère et du nourrisson » lui est aussi confié, il précise tous les examens à effectuer au cours de la grossesse.   Les consultations prénatales doivent être répétées  tous les mois à partir du 4ème mois de grossesse et sont effectuées par le médecin ou la sage femme. 

Les congés 

 La durée du congé maternité varie selon la situation familiale et le nombre d’enfants attendus, sa date est calculée par la caisse d’assurance maladie. Si la maman attend un enfant, elle disposera de 6 semaines de congés avant l’accouchement et de 10 après soit 3 mois sauf si son foyer comporte déjà 2 enfants, auquel cas ce congé sera de 26 semaines. Si elle attend des jumeaux, le congé maternité sera de 34 semaines et de 46 semaines pour des triplés. 

 Une partie du congé prénatal peut être reporté sur le congé post-natal. Il peut se faire en une seule ou plusieurs fois pour une durée maximum de 3 semaines.   Lorsque des problèmes médicaux surviennent au cours de la grossesse, un gynécologue ou un médecin généraliste peut prescrire un congé pathologique prénatal d’une durée de 2 semaines avant le congé prénatal. Un arrêt maladie peut aussi être proposé après l’accouchement si celui-ci à posé des difficultés.      Pour s’occuper davantage de son enfant, un parent peut diminuer ou arrêter le travail, c’est le congé parental d’éducation. Ce congé rémunéré, renouvelable au bout d’un an, s’arrête à l’issu d’un délai de 3ans. Après l’adoption d’un enfant de moins de 3 ans, le parent peut entièrement en bénéficier, il est d’un an pour l’adoption d’un enfant de 3 à 16 ans. 

Pour obtenir le congé parental, il faut avoir un an d’ancienneté dans son entreprise sauf si celle-ci décide de l’accorder malgré une ancienneté inférieure et faire la demande de congé moins d’un an après l’arrivée de l’enfant dans le foyer. Le parent peut soit cesser son activité professionnelle pour une durée maximale de 3 ans, soit travailler à temps partiel ou encore suivre une formation professionnelle non rémunérée pendant cette période.
Le congé est rallongé pour les mères de prématurés dont l’état du bébé nécessite une hospitalisation.
Le futur papa peut bénéficier de 14 jours de congé  ou 18 jours en cas de naissances multiples, qu’il peut prendre dans les 4 mois suivant la naissance.

Le travail durant la grossesse   Aucune obligation de changement d’horaires n’est prévue par la loi mais certaines conventions collectives peuvent autoriser une certaine souplesse. Il est parfois possible par exemple de commencer plus tard le matin, de prendre plus de pauses dans la journée et de s’absenter pour des examens médicaux sans décompte sur le salaire. Le médecin du travail peut, selon son diagnostic modifier les conditions de travail.   Si son travail présente des risques incompatibles avec sa grossesse, l’entreprise est dans l’obligation de changer le poste de travail de la future maman. Un nouvel emploi adapté à sa grossesse et n’entraînant  pas de diminution de salaire doit lui être proposé par l’employeur. Si celui-ci n’est pas en mesure de proposer un nouvel emploi, le contrat de travail est suspendu et la future mère bénéficie d’une rémunération. Une entreprise ne peut pas licencier ou mettre fin à la période d’essai d’une femme enceinte s’il est informé de sa grossesse excepté en cas de faute grave non lié à l’état de grossesse 

Les aides 

 Du 6ème mois de grossesse au 12ème jour suivant l’accouchement tous les frais médicaux sont pris en charge à 100% par l’assurance maladie  sur la base du tarif de la sécurité sociale qu’ils soient ou non liés à la grossesse. 
La PAJE, prestation d’accueil du jeune enfant comprend 4 Volets correspondant à 4 prestations : La prime à la naissance ou à l’adoption, l’allocation de base, le complément d’activité et le complément de libre choix du mode de garde. Les allocations familiales sont versées si 2 enfants âgés de moins de 2O ans sont à charge du foyer et le complément familial pour les foyers ayant 3 enfants de plus de 3 ans. Les parents d’enfants malades, handicapés ou victimes d’un accident sévère peuvent bénéficier de l’allocation journalière de présence parentale si un médecin juge la présence d’un parent auprès de l’enfant nécessaire. Ce parent devra alors arrêter son activité professionnelle. 

Comparateur de mutuelle cliquez ici ou contactez un conseiller en direct au 01 75 43 83 66

24 juillet, 2008

Frontalier Suisse choisir votre assurance santé, devis en ligne immédiat.

Classé dans : Actualité Santé — blogassur @ 17:52

Frontalier Suisse pour une information en direct 01 75 43 83 66

 

Vous êtes travailleur Frontalier Suisse et vous résidez en France ? Vous avez besoin d’une couverture santé performante, qui vous couvre sur votre lieu de résidence et votre lieu de travail?

APRIL Frontalier Suisse, la couverture santé au plus près de vos besoins!

  • 4 niveaux de garanties au choix qui s’adaptent à vos attentes
  • Vous consultez des praticiens en Suisse? Choisissez l’option « Soins courants en suisse« 
  • Pas d’avance de frais optique et pharmacie grâce au Tiers Payant
  • Pas de délais d’attente sur vos frais optiques, d’appareillages et de soins courants.
  • Garantie viagère immédiate, qu’est-ce que c’est?
    C’est l’assurance de ne pas être résilié par votre assureur si votre état de santé évolue.
  • Un pépin de santé? Vous pouvez vous faire hospitaliser en France ou en Suisse.


Des services pratiques pour vous faciliter la vie ! 

 

  • L’Espace Assuré, suivez en ligne vos remboursements!
    -    consulter vos cotisations, vos remboursements
    -    modifier des données perso
    -    demander un devis optique ou dentaire, ou encore une prise en charge hospitalière
    -    s’abonner pour être prévenu du montant de ses remboursements gratuitement par email ou SMS au choix…  

  • L’Espace Prévention : toute l’information nécessaire pour prendre soin de sa santé et de celle de vos proches (dossiers, quizz, abonnement  newsletter…)
    Tous les conseils et astuces pour vous aider à capitaliser sur votre santé !  

  • APRIL Assistance :  un service d’assistance vous est dédié 24h/24.
    Besoin d’information de 1ère urgence  en cas d’accident, de maladie, ou d’urgence médicale ?
    Sur simple appel, vous obtiendrez l’information que vous cherchez :
    -    information médicale, où trouver un spécialiste, une pharmacie.. ?
    -    information juridique, accident du travail, droit du travail, Responsabilité de l’employeur, démarches et déclarations…., faites-vous aider !
    -    informations enfants, besoin d’un organisme de soutien scolaire, d’une crèche, ou d’autres questions sur l’enseignement ou la puériculture ? Vous accouchez de manière prématurée et êtes hospitalisée, vous avez donc besoin d’une garde d’enfant pour les aînés de la fratrie ?
    -    informations obsèques, des informations sur les démarches et l’organisation dans un contexte pas toujours facile à aborder.
      

VOCAPRIL : serveur vocal pour connaitre le détail de vos remboursements.

Pour une mise en relation direct avec un conseiller : 01 75 43 83 66

Demandez votre devis en cliquant ici devis santé

Complémentaires santé : Les complémentaires santé sont là pour rembourser une partie ou la totalité de ces frais non remboursés par la sécurité sociale.

Classé dans : Complémentaire santé — blogassur @ 8:18

Les complémentaires santé 

 La sécurité sociale ne rembourse qu’en partie les frais de santé. Une consultation chez un médecin généraliste à 22€ sera par exemple remboursée à 70%, le reste de la somme restant à la charge des assurés.
Avec les soins dentaires, optiques et les honoraires libres, ces sommes peuvent devenir très importantes. 

    Les complémentaires santé sont là pour rembourser une partie ou la totalité de ces frais non remboursés par la sécurité sociale. Ces services sont proposés par les assurances qui sont des entreprises commerciales et les mutuelles, organismes non lucratifs fonctionnant sur le principe de la solidarité.   

 Les remboursements pris en charge par les complémentaires santé sont très variable en fonction des formules proposées. Ils s’échelonnent de 100 % des tarifs de la sécurité sociale, formule correspondant aux contrats de base, jusqu’à 300 % de ces mêmes tarifs ou parfois même aux frais réels pour certaines. Un dépassement d’honoraires pratiqué par un médecin ne peut être couvert partiellement ou totalement que si la complémentaire prévoit un remboursement sur une base supérieure à 100%.

 100% signifie que la complémentaire santé rembourse jusqu’à 100% du tarif de base, soit 22€, 200% signifie que la complémentaire rembourse jusqu’à 2 fois le tarif de base de la sécurité sociale, c’est à dire jusqu’à 44€. Enfin, 300% signifie qu’elle rembourse sur la base de 3 fois le tarif de base de la sécurité sociale, soit  66€.

 Selon les produits, les tarifs varient beaucoup, il faut donc bien étudier et comparer les différentes assurances et mutuelles en fonction de vos besoins. 

Vous pouvez établir un bilan familial selon :

  • Le nombre de médecins, généralistes ou spécialistes consultés chaque année
  • La consommation des médicaments et des soins
  • L’utilisation de lunettes ou de lentilles
  • les soins dentaires
  • L’évolution du tarif selon l’âge du ou des assurés : certains organismes proposent des tarifs augmentant selon l’âge, en général tous les 5 ou 10 ans.
  • L’hospitalisation : vérifier
    • La durée du remboursement lors d’une hospitalisation
    • La prise en charge du forfait hospitalier
    • La prise en charge des éventuels dépassements d’honoraires
    • La prise en charge d’une chambre particulière
  • Vérifier les tarifs pris en charge dans une clinique.

23 juillet, 2008

Article loi Chatel et nouvelle loi

Classé dans : Actualité Santé — blogassur @ 8:49

emailingresponsabilisbis.jpg

Réalisez 30% d’économie sur votre mutuelle avec les nouveaux contrats responsables !

la loi Chatel sur la protection des consommateurs à pour but de faciliter la résiliation des contrats tacites à reconductions.

Dans le domaine de l’assurance, ce texte à un impact particulièrement fort. En effet, avant la mise en place de la loi, les assurés devaient contacter leur assureur deux mois avant la fin du contrat pour le résilier sachant que les avis d’échéance étaient généralement envoyés alors que ce contrat était déjà reconduit pour une année supplémentaire.

Dans ces conditions, très peu d’assurés changeaient d’assureur sans raison particulière. Désormais, les assureurs sont dans l’obligation d’informer leurs clients au plus tôt trois mois et au plus tard un mois avant la date de résiliation du contrat de la possibilité de ne pas le reconduire.

Si ce délai n’est pas respecté, l’assuré peut mettre un terme au contrat sans aucune pénalité, à sa date de reconduction.

Enfin, l’assureur doit rappeler la date limite de résiliation du contrat lors de l’envoi de son tarif.

Si cet avis d’échéance est reçu moins de 15 jours avant la fin de la période de résiliation, l’assureur doit prévenir l’assuré qu’il dispose d’un délai de 20 jours à compter de la date d’envoi de l’avis pour mettre fin à son contrat. Si ces dispositions ne sont pas respectées, l’assuré peut mettre un terme au contrat gratuitement et à tout moment à compter de la date de reconduction, par lettre recommandée à l’assureur.

LOI n° 2005-67 du 28 janvier 2005 (Article L113-15-1)

 Pour résilier sans risque vous pouvez nous consulter conseiller gratuitement au 01 75 43 83 66

Une mutuelle santé jusqu’a 30% d’économie avec le contrat Responsable Responsabilis

Classé dans : Complémentaire santé — blogassur @ 8:13

emailingresponsabilisbis.jpg

22 juillet, 2008

Comment choisir une bonne mutuelle pour toute génération ?

Classé dans : Complémentaire santé — blogassur @ 10:53

 Les mutuelles présentent leurs tarifs et leurs indemnisations dans un tableau de prestations. Les tarifs varient principalement entre les contrats d’entrée de gamme et de haut de gamme, mais peu entre les mutuelles. Il faut donc bien déterminer votre niveau de dépenses habituelles de santé pour choisir votre gamme de couverture. Vous devrez alors:

-         Bien analyser vos besoins mutuelles, notamment le remboursement que vous recherchez.

-         Bien mesurer votre budget si vous cherchez le meilleur rapport qualité/prix.

-         Faire attention aux délais de carence ou « délais d’attente » concernant certaines assurances santé.

 C’est en comparant les meilleures offres entre elles que vous trouverez la mutuelle la plus adaptée à vos besoins.

LE PARCOURS DE SOINS COORDONNÉ

Classé dans : Actualité Santé — blogassur @ 10:07

LE PARCOURS DE SOINS COORDONNÉ   Le parcours de soins coordonné à pour objectif de garantir une meilleure prise en charge des remboursements et d’accroître la qualité des soins. Depuis Janvier 2005 toute personne de plus de 16 ans doit, pour bénéficier du taux maximal de remboursement de la sécurité sociale, désigner un médecin traitant par la déclaration de choix du médecin traitant. Si un patient consulte un autre médecin que celui-ci, il sera considéré hors-parcours et sera donc remboursé à 50% au lieu de 70% excepté dans les cas suivants :

¨       Si le médecin traitant est absent, il peut consulter son remplaçant.  

¨       Un autre médecin: en dehors du lieu de résidence, en vacances, lieu de travail, à l’étranger.

¨       Tout médecin en cas de situation d’urgence.

¨       Les soins pour maladie prise en charge à 100%

¨       Malades suivis pour une maladie chronique consultant régulièrement un spécialiste : ils ne devront pas dans ce cas consulter leur médecin traitant avant de consulter leur médecin spécialiste.

¨       Dépistage du cancer du sein.

¨       IVG

¨       Soins palliatifs.

¨       Les femmes enceintes à partir du premier jour du 6 è mois de grossesse.

¨       Les personnes bénéficiant de
la CMU et de l’AME.

 Si un patient consulte directement un spécialiste sans passer au préalable par son médecin traitant, il sera hors-parcours mais il existe des cas d’accès direct autorisé pour les spécialistes suivants: 

¨       Un gynécologue 

¨       Un ophtalmologue 

¨       Un stomatologue 

¨       Un chirurgien dentiste 

¨       Un psychiatre 

¨       Un neuropsychiatre  

18 juillet, 2008

Résiliation loi Chatel et l’assurance santé , comment résilier son contrat de mutuelle santé dans le cadre de la loi Chatel ?

Classé dans : Actualité Santé,Résilaition assurance — blogassur @ 9:03

Loi Chatel : comment résilier son contrat d’assurance.

Entrée en vigueur en août 2005, la loi Chatel sur la protection des consommateurs à pour but de faciliter la résiliation des contrats d’assurance et autres contrats dits à tacites à reconduction.

Dans le domaine de l’assurance, ce texte de la loi Chatel à un impact particulièrement fort. En effet, avant la mise en place de la loi Chatel, les assurés devaient contacter leur assureur deux mois avant la fin du contrat d’assurance pour le résilier sachant que les avis d’échéance étaient généralement envoyés alors que ce contrat d’assurance santé ou de mutuelle était déjà reconduit pour une année supplémentaire.

Dans ces conditions, très peu d’assurés changeaient d’assureur sans raison particulière. Désormais, les assureurs sont dans l’obligation d’informer leurs clients au plus tôt trois mois et au plus tard un mois avant la date de résiliation du contrat mutuelle ou d’assurance de la possibilité de ne pas le reconduire. Si ce délai n’est pas respecté, l’assuré peut mettre un terme au contrat sans aucune pénalité, à sa date de reconduction. Enfin, l’assureur doit rappeler la date limite de résiliation du contrat d’assurance santé lors de l’envoi de son tarif.

Si cet avis d’échéance est reçu moins de 15 jours avant la fin de la période de résiliation du contrat, l’assurance doit prévenir l’assuré qu’il dispose d’un délai de 20 jours à compter de la date d’envoi de l’avis pour mettre fin à son contrat de complémentaire santé. Si ces dispositions ne sont pas respectées, l’assuré peut mettre un terme au contrat d’assurance gratuitement et à tout moment à compter de la date de reconduction, par lettre recommandée à la compagnie d’assurance.

 

Courrier type résiliation en composant le 01 75 43 83 66

Comment réaliser un comparatif gratuit de mutuelles santé

Comment obtenir des informations complémentaires sur la résiliation de l’ assurance et de la mutuelle selon la loi chatel rendez vous sur le site

123456...11

REFLEX-O-NATURE-O-BONHEUR |
ACTU SANTE |
OUVERTURE DES CAPITAUX OFFI... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les aventures de Nathan
| La Sophrologie pour être Soi
| le diabète