8 avril, 2008

Faire un bilan allergique

Classé dans : Actualité Santé,Prévention — blogassur @ 12:27

LE BILAN ALLERGIQUE

A- Les tests de réactivité : qu’est ce que c’est ?

Il s’agit de tests cutanés, réalisés selon la méthode du « prick-test ».

Cette technique non douloureuse, consiste à déposer une goutte de l’allergène suspect sur la peau, à piquer en son centre avec une pointe afin que le produit allergisant pénètre dans la peau, et à observer la réaction de celle-ci. Si un durcissement et un épaississement d’au moins 3 millimètres apparaissent, le test est considéré comme positif. Le patient est alors informé des résultats et doit suivre des conseils précis donnés pas les CMEI.

B- L‘asthme : Qu’est ce que c’est ?

C’est une maladie récidivente du système respiratoire, pouvant survenir à tout âge, qui traduit une sensibilité des bronches à certains agents allergisants ou irritants d’origine alimentaire ou environnementale.

Le contact répété avec un ou plusieurs agents néfastes peut finir par provoquer une crise d’asthme. Les bronches deviennent enflammées, se remplissent de mucus, se contractent et se rétrécissent, rendant le passage de l’air difficile.

Le nombre d’asthmatiques augmente à cause du développement des maladies allergiques. Généralement l’asthme est précédé d’allergies cutanées (eczéma, urticaire…), d’écoulements du nez (rhinites) ou de conjonctivites d’où l’importance d’en connaître la cause et de se soigner !

C- Le choc anaphylactique : Qu’est-ce que c’est ?

Chez certains sujets, l’introduction dans l’organisme de substances étrangères allergisantes, peut provoquer la libération massive d’une substance nocive pour l’organisme et provoquer un choc anaphylactique. C’est-à-dire qu’elle entraîne une baisse brutale de la tension artérielle, une accélération massive du coeur, souvent associées à des signes cutanés (démangeaisons qui se généralisent, urticaire géant, bouffissure du visage…) ainsi que des troubles respiratoires (éternuements, insuffisance respiratoire…) et des manifestations digestives (nausées, vomissements, troubles de la déglutition, diarrhées…).

Ce choc, caractérisé par la soudaineté et l’abondance de symptômes, peut provoquer un arrêt circulatoire ce qui désamorce la pompe cardiaque entraînant un état asphyxique, ou un oedème pulmonaire. Si les soins adéquats ne sont pas administrés immédiatement au malade par des professionnels, celui-ci peut décéder.

Il convient, donc, d’appeler au plus vite un médecin, capable de mettre en oeuvre les mesures urgentes nécessaires.

Un sujet qui a présenté un accident allergique grave doit porter une carte ou un bracelet signalant son allergie et doit également posséder une trousse d’urgence contenant de l’adrénaline injectable par exemple en cas de piqûres d’abeilles, de guêpes ou de frelons. (Cas ou les chocs anaphylactiques sont les plus fréquents).

Laisser un commentaire

REFLEX-O-NATURE-O-BONHEUR |
ACTU SANTE |
OUVERTURE DES CAPITAUX OFFI... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les aventures de Nathan
| La Sophrologie pour être Soi
| le diabète